quiet


quiet

quiet, quiète [ kjɛ, kjɛt ] adj.
XIIIe; lat. quietus
Vx Paisible, tranquille. 2. calme. « Il referma la porte de l'air le plus quiet » (A. Gide). ⊗ CONTR. Inquiet.

quiet, quiète adjectif (latin quietus) Littéraire. Paisible : Mener une vie quiète.quiet, quiète (difficultés) adjectif (latin quietus) Prononciation Le groupe qui- se prononce aujourd'hui [&ph95;&ph94;], comme dans inquiet et inquiétude, sans faire entendre le u. De même pour quiétude. Registre Quiet et quiétude s'emploient surtout dans l'expression soignée. Le nom est plus fréquent que l'adjectif. ● quiet, quiète (synonymes) adjectif (latin quietus) Littéraire. Paisible
Synonymes :
Contraires :
- tourmenté
- troublé

quiet, quiète
adj. Litt. Tranquille, calme, paisible. Une vie quiète.

⇒QUIET, QUIÈTE, adj.
Littéraire
A. — [En parlant d'une pers., de l'âme, de l'esprit] Qui est tranquille, dépourvu d'inquiétude, de soucis, de passions. Ils sont fort tranquilles tous les deux, sans émotion et sans fièvre, admirablement quiets, parce qu'ils savent à n'en pas douter, l'un qu'il va être président, l'autre qu'il ne le sera pas (BARRÈS, Cahiers, t. 5, 1906, p. 17). Il est tranquille, il est tout quiet, il a réussi à endormir son mal. Il fait tout ce qu'il peut pour rester quiet (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 44).
[P. méton.; en parlant d'une manifestation de l'être, d'une action, d'un sentiment] Une filandreuse chronique suintant la suffisance repue, le cynisme quiet, la nullité sentencieuse (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 60). Actions de tremblement, actions de fièvre et de frémissement, nullement kantiennes, actions d'une mortelle inquiétude; nos seules bonnes actions peut-être; nullement planes, nullement quiètes, nullement calmes, nullement horizontales (PÉGUY, V.-M., comte Hugo, 1910, p. 827). Les hommes s'abâtardissent dans la quiète certitude d'un état-providence qui les protégera de tous les risques de l'existence, et renoncent à leur libre arbitre (Univers écon. et soc., 1960, p. 1-10).
B. — [En parlant d'une chose] Qui est dépourvu d'agitation, de mouvement, de trouble. On la voit [Ste-Lydwine] adorant, elle aussi, l'Agneau, dans ce paysage de mansuétude, dans ce site quiet (...) au milieu de ce silence qui s'entend (HUYSMANS, Ste Lydwine, 1901, p. 177). B..., l'ami d'A... fut-il un peu envieux d'une liaison aussi quiète? (COLETTE, Apprent., 1936, p. 15). Dans ces matinées quiètes où l'on domine une mer toute sommeillante encore de la nuit (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 89).
REM. 1. Quiètement, adv., littér. Dans la quiétude, dans la tranquillité. Je suis charmé de te savoir rétabli de ta désagréable chute et installé tellement quiètement dans ta nouvelle résidence (SAINTE-BEUVE, Corresp., t. 1, 1836, p. 110). Le meilleur moment du jour, c'est une demi-heure dans ma baignoire (à la d'Aurevilly) à achever quiètement le premier chapitre de Ferrero (GIDE, Journal, 1907, p. 226). 2. Quiétise, subst. fém., hapax. Tranquillité excessive. Je trouvais dans la quiétise de Joseph quelque chose de louche (SAND, Maîtres sonneurs, 1853, p. 42).
Prononc. et Orth.:[], fém. []. [] ds les dict. du XIXe s. et déb. XXe s. Voir LITTRÉ, DG, BARBEAU-RODHE 1930; mais déjà [] ds FÉR. Crit. t. 3 1788, LAND. 1834, GATTEL 1841; auj. []. V. Lar. Lang. fr., ROB. 1985; mais WARN. 1968 [] et [-]. V. questeur. Même tendance pour quiétude (Lar. Lang. fr: [kjetyd] ou []; ROB. 1985: [kjetyd], vx []). Dans quiétisme, -iste, [-] résiste mieux (Lar. Lang. fr., ROB. 1985: [kjetism], []). Att. ds Ac. dep. 1694; fém. 1694: quiette, 1718: quiete, dep. 1740: quiète. Étymol. et Hist. Fin XIIIe s. [ms.] masc. quiete (BRUNET LATIN, Trésor, éd. P. Chabaille, p. 406, note 19; cf. l'éd. Fr. J. Carmody, II, 91, 7, 59, quite var. ms. F: 1284); 1671 masc. quiet (POMEY); dès 1690 FUR. signale ,,On ne le dit plus gueres qu'en ces phrases. Il a l'ame quiete ... Ce malade a passé une nuit fort quiete``. Empr. au lat. quietus « qui est en repos, tranquille », dér. de quies, quietis « repos ». Fréq. abs. littér. 35.

quiet, quiète [kjɛ, kjɛt] adj.
ÉTYM. XIIIe; lat. quietus « calme; paisible », de quies « repos ». → Coi; quitte.
Vx. 2. Calme, paisible, tranquille.
1 Je me contente d'une mort recueillie en soi, quiète et solitaire, toute mienne, convenable à ma vie retirée et privée.
Montaigne, Essais, III, IX.
2 (Il) rentra dans sa bibliothèque dont il referma la porte de l'air le plus quiet.
Gide, Si le grain ne meurt, I, IV, p. 117.
CONTR. Inquiet.
DÉR. Quiètement. — (Du lat. quietus) V. Quiétisme, quiétiste, quiétude.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Quiet — Qui et, a. [Compar. {Quieter}; superl. {Quietest}.] [L. quietus, p. p. pf quiescere to rest, keep quiet; akin to quies rest, and prob. to E. while, n. See {While}, and cf. {Coy}, a., {Quiesce}, {Quietus}, {Quit}, a., {Quite}, {Requiem}.] 1. In a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • quiet — [kwī′ət] adj. [ME quiete < OFr < L quietus, pp. of quiescere, to become quiet < quies (gen. quietis), rest < IE base * kweye , to rest > WHILE] 1. still; calm; motionless 2. a) not noisy; hushed [a quiet motor] b) not speaking;… …   English World dictionary

  • Quiet — Qui et, n. [L. quies, etis. See {Quiet}, a.] [1913 Webster] 1. The quality or state of being quiet, or in repose; as an hour or a time of quiet. [1913 Webster] 2. Freedom from disturbance, noise, or alarm; stillness; tranquillity; peace; security …   The Collaborative International Dictionary of English

  • quiet — qui‧et [ˈkwaɪət] adjective 1. if business, a market etc is quiet, there are not many customers or there is not much activity: • August is a quiet time of year for the retail trade. • The market has been quiet this morning. 2. quiet enjoyment LAW… …   Financial and business terms

  • quiet — quiet, quieten As a verb, quiet has been used transitively (with an object) since the 16c in the meaning ‘to make (someone or something) quiet’, and is still in use in this sense: • The unexpectedness of this departure from the routine at first… …   Modern English usage

  • quiet — ► ADJECTIVE (quieter, quietest) 1) making little or no noise. 2) free from activity, disturbance, or excitement. 3) without being disturbed or interrupted: a quiet drink. 4) discreet, moderate, or restrained. 5) (of a person) tranquil and… …   English terms dictionary

  • Quiet — may refer to:* Quiet (John Scofield album), a jazz album * Silence, a relative or total lack of sound * Quiet (The Smashing Pumpkins song) * Quiet game, a children s game where children must stay quiet and still, on fear of punishment * QUIET… …   Wikipedia

  • Quiet — Qui et, v. t. [imp. & p. p. {Quieted}; p. pr. & vb. n. {Quieting}.] 1. To stop motion in; to still; to reduce to a state of rest, or of silence. [1913 Webster] 2. To calm; to appease; to pacify; to lull; to allay; to tranquillize; as, to quiet… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • quiet — qui·et 1 adj: free from disturbance, interference, or dispute (as from an adverse claim) quiet enjoyment of property quiet 2 vt: to establish or make (title) secure by means of an action that produces a final determination of the respective… …   Law dictionary

  • quiet — [adj1] without or with little sound buttoned up*, clammed up*, close, closemouthed, could hear a pin drop*, dumb, hushed, hushful, inaudible, low, low pitched, muffled, mute, muted, noiseless, not saying boo*, peaceful, quiescent, quieted,… …   New thesaurus